Auteur

NICOLAS SOREZ

Mois : décembre 2020

Restons positif !

À force de ne voir plus personne, je ne veux plus voir personne. Philosophie de l’ourson. De l’oursin (c’est plus Covid). Époque  étrange. Dérive sécuritaire en tous genre – démocraties illibérales, couvre-faya, attestation, régimes populistes, désastre écologique, et toi et moi. Et nos gamins. Le bruit des bottes, l’abandon et les nuages noirs à l’horizon. Tout semble sombre. Dérive communautaire, identitaire, métaphore de guerre, etc. Tout est fait pour nous rendre encore plus con les uns des autres. Infantilisation de la population. Tout semble foutu pourtant on est là … bouillant pour l’action.
BON.
Les lieux culturels sont fermés mais les lieux de cultes ouverts. Faut-il bâtir une secte ? La convivialité est une déesse … notre religion le vivre ensemble … Ceci est mon sang blablabla. On fait comment ?
Ce week-end, j’ai branché une sono chez moi, on a fait de la musique en famille. Les voisins ont appelé les flics.
J’ai envie de faire un attentat (oups). Un attentat poétique hein, pas de délation s’il vous plaît. Sinon j’ai un pote qui a le sida, il attends toujours un vaccin. Oups.
J’ai jamais aimé les aiguilles.
C’est à cause de l’héroïne.
Allez mettez vous en brochette et tendez les bras … ça vaaaa c’est pour mémé. Bref pardonnez mon cynisme. Mais on marche un peu sur la tête et ça fait mal aux pieds.
Grosse pensée à tous les amis à l’arrêt (le personnel des salles de concerts, les musiciens, les comédiens, les techniciens, les restaurateurs, les barman, etc).
MAIS
Il y a encore plein de sourire, de gens motivés comme jamais. On arrive en force. Avec la rage au ventre et ça c’est bon. On a faim. De toute façon, la dette … baguette magique ?
De mon coté, j’arrive encore à réaliser des interventions et je termine des projets plus fous les uns que les autres. J’ai réalisé un documentaire « 24h dans un centre d’éducation fermé » durant 3 mois. Projection aujourd’hui (bon à cause des autorisations parentales .. tu ne peux pas le voir). Par contre, tu peux encore lire « portraits de mineurs » (toujours gratuit depuis 1 an, presque 4000 téléchargements .. tristement d’actualité). Sinon on a créer un escape game sur le thème des réseaux sociaux … on a fait des restitutions des spectacles autour de l’oralité (sans public) et on a craché dans nos masques.
Je crois qu’on traverse une période où chacun doit s’exprimer. Verbaliser les émotions pour éviter toute violence. Ecrire sur les murs ou sur un cahier. Crier. Chanter. Aimer. Lire. Caresser les mots. Défeuiller le Language. Sculpter le vocabulaire. Soyez précis. Eduquons nos enfants à la prise de parole (je vais loin) mais quand je vois l’état de l’éducation nationale, … j’ai mal.
Paul Valéry s’étonnait déjà de « notre négligence dans l’éducation de la parole ».
Le savoir est une arme et a priori « nous sommes en guerre ».

Pour moi, en 2021, de gros projets vont tomber.
Le 2 janvier je fais un BBQ.
Joyeuses fêtes.

Un an après …

L’année dernière je sortais ce livre … tristement d’actualité.

© 2021 Auteur

Theme by Anders NorenUp ↑